Tomb Raider 2 sur ps1

ps1-Tomb_Raider_3

Ce jeu d’animation 3D est développé par Core Design et édité par Eidos Interactive en 1996 sur MS DOS, PlayStation, Saturn et Macintosh. Tomb Raider II, sortie en décembre 1997 en France, s’avère la suite délirante du premier épisode, toujours et encore du mélange d’action et d’aventure qu’on peut s’amuser en solo sur Playstation. L’infatigable et belle Lara Croft est non seulement de retour mais vous amène dans un nouveau périple avec plus de sensation. Ce deuxième volet se rapporte à l’exploration du secret de la Dague de Xian.

Bref, lors de sa mission incitée par Jacqueline Natla de Natla Technologies pour retrouver le Scion des Atlantes, un sceau est éparpillé en plusieurs morceaux sur les quatre coins du monde, durant laquelle la jeune Lara Croft a eu du fil à retordre. L’héroïne a rencontré bêtes sauvages, ennemis de tout genre, rude concurrence, divers accrochages, mystères, trahisons et a connu une longue traversée et d’aventure, de la cité Inca, en passant par la cité des Atlantides jusqu’au pays du Pharaon pour reconstituer ce mystérieux objet. Lara a pu sauver l’humanité, vaincu le monstre qui se cache derrière Nalta et a détruit le Scion. Dans ce retour, Lara Croft rendosse ses costumes d’aventurière et reprend ses guns pour vivre de nouveau une expédition encore plus dangereuse que la précédente afin de dégoter la précieuse dague de Xian. La séductrice aura plus de difficultés qu’avant dans un milieu inhospitalier et truffé d’épreuves.

Un jeu pas très ringard mais très amusant

Dans ce jeu de plates-formes tridimensionnel, le joueur se trouve dans divers obstacles à résoudre puis des ultimes combats. Divers mouvements basiques sont possibles pour la manipulation. A part marcher, on peut se déplacer latéralement, sauter dans les 5 sens et faire de la pirouette, s’attacher et escalader aux parois, nager sous l’eau ou encore hisser les amas de pierres ou manipuler les leviers. Pour contrer les éventuels ennemis, vous pouvez sortir les armes à feux comme le pistolet, le fusil à pompe, le magnum et l’uzi puis tirer sans diriger la visée. Côté minutions, c’est illimité or elles se cachent parfois là où on n’espère pas. Outre les pièges et énigmes assez ordinaires, certains se présentent inédits, fortuits et très dangereux en avançant de niveau, ce qui augmente la sensation dans le périple. La courageuse Lara peut récupérer ses forces via les deux types de trousses de soins.

Les adversaires regroupent en grande majorité des faunes à la fois cruels et sauvages comme dans Lara Croft I, et moins en êtres humains. Puis, des épreuves extrêmes s’entassent tout au long d’une aventure intrépide.

tomb-raider-ps1

Pour les novices, une bellissime Lara Croft, surentrainée ne va pas reculer avec les phases d’échauffement qui lui sont attribuées au préliminaire. Côté graphisme, ce jeu a subit une nette évolution par rapport à l’épisode précédent, non seulement au niveau des scénarios mais sur les infimes détails des actions également. Les mouvements, même assez aisé selon le niveau de joueur, accorde un peu plus de maniabilité quand on a déjà fait la première aventure. Les personnages Sur le plan audio, il reste quand même des choses à améliorer comme les différents bruits en arrière-plan et les dialogues. Bref, pas mal pour continuer une histoire au couleur d’Indiana Jones.