Tacoma : avis jeu

tacoma-avis

Développé et édité par The Fullbright Company, Tacoma est un jeu vidéo d’aventure qui vient d’apparaître le 2 août 2017 sur Windows, Mac, Linux et Xbox One. Il s’agit de la dernière production du studio. Nous allons découvrir le jeu pour savoir ce qu’il contient réellement.

Bref aperçu scénaristique du jeu Tacoma

Le contexte du jeu d’aventure Tacoma prend place dans une station orbitale désertée dénommée Tacoma, située au point de Lagrange L1 de la planète Terre, en 2088. Le joueur endosse le rôle d’Amyitjyoti Ferrier (surnommé Amy), le sous-contractant de la société Venturis Technologies qui est le dernier occupant admissible de la station. Tacoma intègre une intelligence artificielle baptisée ODIN, ainsi que six spationautes spécialistes humains.

Amy a pour mission de découvrir ce que sont devenus les autres habitants de cette dernière. Il doit ainsi mener l’enquête afin de comprendre ce qui s’est vraiment passé. Pour cela, il possède un appareil (l’ARdware) (réalité augmentée) qui lui permet de superposer les spationautes disparus sur son environnement sous forme d’hologramme, afin de retracer leur tranche de vie, de discuter avec eux et suivre leur mouvement. Cet outil lui autorise même de voir leurs courriels et messages perso, lui servant de guide le long du jeu. Durant l’exploration et l’enquête des faits et gestes de l’équipage de la station, le joueur pourra ramasser des indices (effets personnels délaissés, photos, sections de vidéos en 3D enregistrées par les systèmes de bord, ou encore quelques notes sur des carnets…), des données de l’IA à chaque zone de la station pour progresser dans l’histoire. Pendant le téléchargement de données, Amy pourra même trouver les quartiers des anciens résidents.

Qu’en est-il de son contenu ?

Tacoma a embarqué plusieurs éléments de la technologie innovante pour faire plaisir aux gamers. C’est vraiment un concept génial, bien empli en gameplay. Tout d’abord, le jeu a récupéré la recette de Home en assurant une excellente immersion sonore et visuelle grâce à des scénarios remarquables et un magnifique décor d’univers pour un jeu d’exploration. Néanmoins, à la différence de ce titre très populaire de 2013 qui a fait place à une ambiance familiale terrifiante, Tacoma embarque les joueurs dans un vaisseau déserté. Le contenu est très riche et cohérente, l’écriture est réussie dans le fond, tout comme les dialogues d’ailleurs. Il y a des centaines de détails à fouiller. En ce qui concerne les hologrammes, la fine reproduction des personnages est à la perfection. Même si ce ne sont que des simples formes humanoïdes colorées, ils semblent physiquement présents. Sans parler de l’aide d’Odin, l’IA qui offrira au joueur l’occasion de revivre plusieurs souvenirs. Cette partie apporte une note plus captivante au jeu.

L’ARdware profond et ses rembobinages sont aussi parfaits. Il est possible de réécouter et revoir les conversations selon le souhait pour savourer tout dans le moindre détail. Cela permet de découvrir la personnalité de chaque personnage, de délier les mystères de chaque recoin de la station, dans le but de finir la mission de manière ludique et tout à fait amusante.

Le seul point qui est agaçant dans ce jeu Tacoma, c’est la durée de vie trop brève (2 à 3 heures).

tacoma-test