Gears of War 4 : test et présentation du jeu

gears-of-war4-test

Après plusieurs années d’absence, un Gears Of War plutôt décevant, les Gears sont de retour avec un nouveau studio au commande et décidés à prouver au reste du monde qu’il est tout aussi doué qu’Epic game pour développer un TPS  de qualité à l’action frénétique. Et je peux vous dire que The Coallition a parfaitement réussit son coup.

Présentation :

Tout se déroule donc 25 ans après Gears of War 3, JD et Del sont de la CGU qui ont décidé de rejoindre les étrangers, des humains vivants à l’extérieur des villes de la CGU et qui sont donc passablement hors la loi. Après une mission de routine, leur village est attaqué par des créatures monstrueuses et pour partir à la recherche des personnes qui ont été enlevé, JD est obligé d’aller demander de l’aide à son papa qui n’est autre que Marcus Fénix. Le jeu prend la forme d’une course poursuite mais également d’une enquête, parce que si Marcus a une idée de ce à quoi ils font face, ce n’est pas forcément le cas des trois jeunes.

Mes impressions :

Dans ce Gears of War 4, on est plongé dans les profondeurs de la terre ou dans les ruines d’un vieux château parvient à créer une aura de mystère, de sensation de découverte de l’inconnu que l’on n’a jamais ressenti dans un Gears en tout cas pas depuis le premier épisode. Une sensation bien plaisante, parce qu’on a l’impression d’à chaque pas d’avancer plus prêt du danger. Gears of war 4 sait faire remonter la pression avec différents outils, la musique joue son rôle bien entendu, mais le jeu est aussi assez malin pour titiller la curiosité des joueurs, en abordant certains points que jusqu’à présent personne n’avait abordés. De manière globale, la campagne de Gears of war 4 est extrêmement plaisante à suivre en multipliant les séquences très impressionnantes, notamment lorsque la tempête se rapproche trop de JD et de son équipe. Il faudra alors se cacher des éclairs, et aussi se servir du vent pour dégommer des ennemis. Visuellement dans l’ensemble, c’est toujours assez surprenant, franchement joli en solo. Geras of war 4 tourne certes un FPS en campagne mais montre régulièrement des modernisations très intéressantes. Bien menée et visuellement surprenante, l’introduction de nouveaux éléments dans le gameplay change un petit peu la donne. Côté multi joueur, c’est la grande classe, on a probablement à faire au meilleur multi de la série. En versus, le jeu introduit de nouveaux modes. Ce versus bénéficie largement de mouvements qui permet aux joueurs d’assassiner avec beaucoup d’aisance ses amis planqués ici et là. Gear of war 4 possède une dernière corde à son coup, la horde 3.0 introduisant un système de classe, la nouvelle horde vous demande toujours de résister à de nouvelles vagues d’ennemis en jouant avec ses amis. Plus complet qu’auparavant, il demandera plus de team play grâce au système de classe au nombre de 5.

Les fans de la série peuvent se réjoiur, Gears est de retour.     

test-Gears-of-War-4