Fallout (1997) sur PC : retour sur le jeu emblématique

fallout-pc-1997

En 1997, un jeu vidéo de rôle œuvre de Interplay Entertainment sort. C’est Fallout. Malgré ses quelques défauts techniques, Fallout premier du nom a marqué une époque. Il devient même un emblème des jeux RPG. Même si le jeu vient des années 90 il nous plonge déjà dans un futur lointain, dans un univers post-apocalyptique.

L’univers du jeu

L’histoire débute en 2077 pendant la quelle une guerre nucléaire plonge la Terre dans la destruction. Quelques survivants trouvent refuges dans des abris antiatomiques souterrains. Le joueur joue le rôle d’un habitant de l’un des abris, l’Abri 13. En 2161, un problème se pose sur la puce servant à filtrer l’eau contaminée. Cet outil assurant la pureté de l’eau tombe en panne. Il faudra donc trouver une nouvelle puce pour assurer l’alimentation en eau. Pour la première fois après la destruction, l’habitant doit affronter le monde extérieur. Le premier indice à sa disposition est la présence d’un autre abri possédant probablement la puce de rechange.

A l’extérieur de l’abri on se retrouve face à un monde dévasté où rue des survivants et des mutants. Les ruines sont inspirées de la science-fiction américaine des années 50. L’ensemble de romans, de films et de jeux de science-fiction post-apocalyptique comme Wasteland, Apocalypse 2024 et Mad Max construit le monde complet et concret de Fallout.

1997-fallout

Fallout assure une totale liberté de jeu

En tant que jeu de rôle, le joueur est complètement libre de choisir ou même de créer son personnage. Il peut attribuer des caractéristiques parmi les 7 proposés à son avatar dont strenght ou force, perception, endurance, charisme, intelligence, agilité, luck ou chance, abrégé par SPECIAL. On peut librement choisir le nom, le sexe et l’âge du personnage. Mais il est aussi possible d’opter pour les personnages proposés par le jeu.

Durant l’exploration de la carte et pendant chaque mission, on peut se comporter en vrai boy-scout ou bien en parfait ordure prêt à se vendre au plus offrant. Selon son choix, le joueur va se faire une réputation lui amenant des alliés ou bien des ennemis. Pour survivre dans le monde en ruines il est possible d’intégrer un groupe de pillards ou de maitriser l’art du chantage. Dans Fallout la morale ne sert à rien pour finir la mission. On est souvent contraint à trahir, ruser, séduire ou utiliser la manière forte pour obtenir quelque chose.

La tactique est donc essentielle pour progresser dans le jeu. Les points d’actions diminuent à chaque mouvement comme se déplacer, attaquer ou accéder à des inventaires. Une fois les points épuisés on ne peut plus continuer. Il faut ainsi éviter le gaspillage d’action.

On mène deux quêtes principales dont la recherche de la puce limitée à 150 jours et le désamorçage de la menace mutante sans limite de temps.

Pour conclure, Fallout est un jeu passionnant grâce à ces nombreuses missions et à l’histoire se déroulant entre deux quêtes. Sauf le graphisme en 2D isométrique, Fallout ce jeu emblématique satisfait dans son ensemble.

Le nouvel opus sur cet article.