Dishonored 2 : on le test pour vous !

dishonored-2

La sortie de Dishonored 2 est sans aucun doute une des plus attendues de l’année. Après avoir titillé les gamers pendant des mois, le jeu est attendu au tournant. Les fans d’Arkane Studios sont pris entre la crainte d’être déçus et l’espoir d’en avoir plein la vue. Les teasers en tous genre n’ont pas calmé le jeu, attisant la frénésie auprès des joueurs toutes plateformes confondues, qui prévoient déjà de recevoir une claque à tous les niveaux. Alors que le jeu ne sortira officiellement que le 11 novembre, nous faisons partie des petits veinards qui ont pu le tester avant tout le monde.

De grandes attentes

Il va sans dire que les espoirs étaient grands à la découverte de la galette. Nous nous attendions déjà à voir la mansion mécanique qui a défrayé la chronique auprès des fans de la série. Normal, car comme tous ceux qui attendent le jeu depuis quelques mois et des poussières, nous fantasmons régulièrement sur les promesses que ce clockdown mansion embarque avec lui. Un seul coup de levier suffit pour ouvrir des trappes à travers lesquelles les meubles disparaissent comme par magie. Ce même levier qui promet de transformer complètement un environnement à la demande, et avec une facilité déconcertante. Impossible donc de passer à côté d’une occasion d’y essayer un peu tout et n’importe quoi !

dishonored_2-test

Juste pour le plaisir de dire que nous l’avons fait, Dishonored 2 nous a donné l’occasion d’explorer cette architecture dans ses moindres recoins. Malgré une complexité qui peut laisser sans voix, cet endroit irréaliste étonne par sa cohérence presque indécente. Cet univers correspondrait totalement à une machine à sous de folie ! Une petite exploration qui laisse aussi entrevoir ce à quoi on peut s’attendre sur le reste du jeu ! La claque se présente donc d’abord visuellement, car le titre a de quoi laisser bouche-bée.

Les premières minutes laissent juste le temps de s’habituer au mécanisme de la maison, et il faut déjà revenir à la dure réalité ! Derrière ses airs de ne pas y toucher, la maison se révèle être un terrain de jeu dangereux où les ennemis ne sont jamais loin. Le joueur constatera d’ailleurs que les mécanismes qu’il a maitrisés sur la maison lui permettront d’affronter ses adversaires et d’accéder au niveau supérieur. L’intrigue ne prend pas plus de 20 mn à prendre fin si vous ne trainez pas pour résoudre la bricole.

test-dishonored-2

Pas déshonoré au final

Pour finir Dishonored 2, le joueur aura une multitude d’armes à sa disposition. Le but semble d’ailleurs de les enchainer pour voir qui fera le plus de dégâts. Au début du jeu, Arkane impose un choix de personnage qui se limite à Emily et son bodyguard attitré. Une approche qui n’est pas anodine, car elle permet de découvrir deux arcs narratifs différents, donc possiblement deux fins alternatives. Par chance, le gameplay intègre une rejouabilité disponible pour chaque niveau, histoire de donner au joueur la possibilité de prendre une « meilleure » option. Toute l’aventure se targue d’un rythme assez constant qui fait plaisir, et grâce auquel il est déjà possible de penser que Dishonored 2 rejoigne la liste des références de ses créateurs.