Crash Bandicoot remastered : test

crash-bandicoot-nsane

La PS4 vient de révéler une seconde jeunesse pour le Crash Brandicoot, le célèbre soft de la playstation de l’année 1996. Cette fois, la mascotte de la première PS a débarqué avec des jeux en HD. Les trois premiers opus sont supervisés par le studio Vicarious visions. Est-ce que la nouvelle recette tant attendue est une réussite ? Décryptage.

Retour sur le N. Sane

Cette suite inclut Crash Brandicoot sorti en 1996. Il s’agit d’un projet conçu par deux jeunes hommes Andy Gavin,et Jason Rubin crée pour la PS. Ce jeu de plateformes se déroule dans un environnement 3D à angles de caméra fixe avec des animations de visages et de corps qui se prêtent à toutes les mimiques. Ce faisant, il se transforme en glaçons dans les niveaux polaires, et en cendres lorsqu’il est brûlé. Crash aurait à faire face au méchant Cortex. Il aurait à finir les niveaux et à battre les boss. Les expériences sont plutôt variées. Les deux autres suites apparaissent deux ans plus tard. Dans ces derniers, on voit certaines améliorations comme les nouveaux pouvoirs à débloquer, un second personnage à jouer, Coco Brandicoot, la sœur de Crash… La génération passée se souvient de l’humour, du brillant gameplay et de la réalisation de ce jeu de l’époque. Le remake graphique de Vicarious visions n’est pas ainsi tâche facile. Mais au vu du résultat, il est plutôt satisfaisant. La version remasterisée est plus belle, avec des détails et d’effets réussis et quelques défauts.

nsane-crash-bandicoot

Une œuvre fidèle à l’originale

Le studio essaie de calquer la réalisation de Naughty Dog en apportant une qualité moderne et optimisée à la patte graphique de la trilogie. Tout en gagnant en qualité, tous les environnements sont mis au goût du jour. Les détails graphiques sont exploités à l’extrême. Les personnages sont bien modélisés, y compris les animaux. Les deux héros, Crash et Coco gardent toujours leurs traits expressifs. On voit qu’un gros travail est fait là-dessus. Une mention spéciale à la reproduction et à l’intégration de différents éléments comme l’eau, le feu, la pluie etc. le tout offre un rendu satisfaisant sur PS4 normal. Le jeu ne donne lieu ni à un problème de ralentissement ni à un problème de bug. Dans l’ensemble, il est donc agréable à la vue mais comme la perfection n’existe pas, on note quelques petits défauts. Par exemple, on aimerait passer de la version remasterisée à la version originale en appuyant sur un bouton, mais le studio ne peut pas faire cette fonctionnalité car il ne dispose pas de code source des jeux d’origine. Sinon, on remarque également un temps de chargement assez long pour l’entrée et sortie dans les niveaux ou pour l’entrée dans l’un des jeux. On met ce petit défaut sur le compte de la beauté du titre ainsi que les nombreux couloirs à traverser. En bref, ce remake conserve l’esprit de l’époque avec un beau travail visuel mais on regrette certains niveaux assez faibles et une bande originale peu sensationnelle.